Vu et entendu au Printemps des poètes

Dans la galerie Simoncini rôdent des poètes parmi les toiles
Dans la galerie Simoncini rôdent des poètes parmi les toiles de Marie-Paule Schroeder

J’étais tel un vampire au dixième Printemps des poètes à Luxembourg. C’était le 2 avril, dans la galerie Simoncini, où à l’affût, le carnet de notes à la main et le crayon dans l’autre, je guettais l’inspiration. Ah, cette vilaine manie journalistique: démarquer! Mais il faut assumer ses turpitudes. Voici donc le premier jet d’un texte que j’y ai écrit. Croqué al vif, comme disait Villard de Honnecourt d’un lion, en espérant que celui-ci ne me dévorera pas. Read More